Espritlogis – décoration intérieure

Nous avons récemment migré le site espritlogis.fr vers Prestashop. C'est un site e-commerce de vente en ligne de produits de décoration intérieure : des boites de rangement diverses en particulier. espritlogis Le site était chez Wizishop, mais ils ne pouvaient plus personnaliser le site comme il le souhaite. Nous avons donc migrer la solution vers Prestashop. Nous en avons profiter pour passer en https et sécurisé le site à 100%. Grâce à notre technologie de configuration serveur, les temps de réponse du site sont de moins de  1 seconde par page. Ce qui a amené le taux de conversion 2x plus haut qu'avant!

Stigmi au salon eshop Expo 2015

Stigmi sera présent au salon eshop expo 2015, conjointement avec bpost & Prestashop. Retrouvez-nous au stand S36 et découvrez la nouvelle cartographie de services haute qualité que nous proposons:
  • Création e-commerce Prestashop clé en main
  • Module SEO pour booster votre référencement
  • Offre maintenance e-commerce
  • Hébergement ultra-performant
Passez sur notre stand pour bénéficier des conditions salons!

Environnement sommeil est ouvert

infosommeil

Environnement Sommeil est tout d'abord constitué depuis de longues années de 2 magasins physiques.
En 2014, ils sont venus voir Stigmi pour réaliser le pendant e-commerce.

Nous sommes fiers de vous annonce l'ouverture du site http://www.infosommeil.be

Vous y trouverez une large gamme de produits de literie, placards, mobilier et garnissage.
Les conseils des experts vous guideront dans vos choix, ainsi que les nombreuses images et options des fiches produits.

Un site réalisé en Magento, permettant de gérer les produits à configuration complexe, les filtres multiples et la dimension multilingue multi boutique en 1 seul backoffice.

Réaliser une fiche produit e-commerce parfaite

L’objectif de la fiche produit est simple : vendre ! C’est le moment où il faut convertir.

Tous les moyens sont bons, mais il y a tout de même des standards à respecter.

Afficher une photo de qualité et plusieurs petites

photo-quali

Source: bikinis-beach.fr

Vos photos sont votre seul moyen de communication visuelle avec votre client. On ne peut dès lors rien négliger. Pas question d'avoir des photos pixélisées, trop petites, ou trop sombre.

Soyez généreux, affichez un maximum de photos produits, de haute qualité. Les appareils photos numériques actuels le permettent. Si possible évitez les photos du constructeur, pour avoir votre propre touche. Cela vous permettra aussi de vous positionner dans Google Images grâce à une photo unique.

Pensez aussi à afficher des miniatures des détails du produit sur lesquels le client peut cliquer pour voir plus de détails!

Le titre du produit et une description claire

Choisissez bien le titre du produit, c'est lui qui sera la base de la recherche de vos clients, ni trop long ni trop court, en général il fera 3 ou 4 mots. Ecrivez une description claire et détaillée. Éventuellement séparez la description textuelle d'une fiche technique. Restez sobre, n'utilisez pas des couleurs ou police excentrique. Le texte doit être facile et agréable à lire, donc un maximum aéré. Utilisez des mises en évidence : gras, italique, souligné, etc.

descri-quali

Si vous possédez trop de contenu (ce qui est une bonne chose), n’hésitez pas à le diviser dans des sous-onglets du type « description, fiche technique, détails, … ». Un onglet particulièrement plébiscité est le fameux « notre conseil » qui contiendra un avis pertinent du propriétaire de la boutique. Unique et naturel il aidera souvent à convaincre.

Le bouton "ajout au panier" mis en évidence

C'est le "call to action" de votre site : l'ajout au panier. Il doit être clair, dans un couleur qui le fait ressortir du site, éventuellement sous forme de bouton. Ni trop grand (ce qui fait peur à l'acheteur) ni trop petit (ce qui l'empêche d'être vu). Environ 30px suffisent. Il ne pas contenir qu'une image, mais aussi du texte qui explique à quoi il sert.

Un lien vers les frais de livraison et la disponibilité

Partout sur le site, un lien vers les pages les plus importantes. Attention, soit ce lien s'ouvre dans une nouvelle page, soit sous forme de popup dans la même page. Mais il ne doit jamais rediriger le visiteur ailleurs, auquel cas vous l'avez perdu. La meilleure méthode étant une animation ajax au sein de la même page.

Affichez aussi la disponibilité des produits (stock) pour éviter tout équivoque

ajout-panier

Source: pharmaclic.be

Proposer un achat à crédit ou paiement en 3x

reglement-3x-sans-fraisDe plus en plus de gens souhaitent payer leur achat en 3x ou à crédit. Proposez cette option immédiatement dans la page produit! Une petite calculette intégrée pour calculer le crédit ou directement le montant à payer en 3x. Faîtes attention à garder une uniformité des logos entre la page produit et le moment du choix du paiement, que le client s'y retrouve sans tracas.

Les ventes croisées

Un article a été réalisé à cet effet, n'hésitez pas à le consulter. Les ventes croisées peuvent s'intégrer à plusieurs endroits, le meilleur restant sur la page produit. "Nos clients ont aussi achetés", "Nous vous recommandons...", ou encore "Economisez sur les accessoires". Les ventes croisées diminuent les frais de ports et aident les consommateurs à faire les bons choix!

Les vidéos

Faîtes des vidéos explicatives de vos produits. Une courte animation de quelques secondes vaut mieux que des dizaines de lignes de texte. Insérer des vidéos dans les fiche produit et augmentez votre popularité! Profitez-en pour les publier sur YouTube ou DailyMotion par exemple!

Avis produits

Il y a une grosse controverse sur les avis produits. On parle d’avis positifs achetés en masse, de critiques négatives effacées, etc.

Quoiqu’il en soit, les internautes continuent de les lire. A vous de veiller à être équitable pour en maximiser leur impact. Les solutions externes telles que trustpilot ou ekomi prennent tout leur sens car elles gèrent cela de manière autonome et sont combinables avec un avis produit sur la fiche elle-même.

Pour multiplier l’écriture naturelle de critiques, pensez à envoyer un email de satisfaction client quelques jours après la commande contenant un lien direct vers la fiche produit à évaluer.

8-avant

Promo or not promo ?

code_promo

Au moment de cliquer sur « ajouter au panier », le client voudra être sûr qu’il fait une bonne « affaire ». Même si le prix a fortement diminué dans les critères d’achat depuis quelques années, il est important qu’il soit clairement affiché, y compris les promotions.

Un macaron, un prix barré, ou une police plus grande, tant que le prix est clair !

Les petits détails qui comptent

Puisque la réussite est dans les détails, voici quelques coups de pouce :
  • Un lien retour vers la liste de produits et/ou un lien vers le produit précédent/suivant : la navigation est capitale pour améliorer l’expérience d’achat, le nombre de pages vues et l’opportunité de proposer un article qui déclenchera l’action d’achat.
  • Afficher le logo de la marque  et si pas le nom de celle-ci.
  • Afficher des boutons de partage sur les médias sociaux : facebook, pinterest, twitter, g+
  • Les classiques « envoyer à un ami » ou « ajouter aux favoris » ne sont pas à négliger non plus. Dans le secteur des cadeaux, la fonctionnalité « liste d’envie » est particulièrement appréciée.

TVA pro/particulier sur votre e-commerce

triangle-tva-2014

La question me revient tous les jours, alors j'en profite pour faire un petit billet.

"Comment gérer la TVA en Europe avec des acheteurs qui ont un numéro de TVA?"

Prenons un pays de référence, la France (ah tiens...). Toute l'union économique européenne fonctionnant de la même manière.

Nous allons détailler les différentes règles en fonction de la provenance du client : privé, professionnel, français ou hors-UE.

Soyez très attentif, car les contrôles sont nombreux.

Clients particuliers

  • Si un client français ne possède pas de numéro de TVA et commande en France, il va payer 20,00% de TVA.
  • Si un client Allemand  (sans numéro de TVA) commande sur ce même site e-commerce situé en France, il va aussi payer 21,00% de TVA.
  • Si un client ne faisant pas partie de l'union économique, par exemple les Etats-Unis, passe commande sur le site belge, il n'est pas redevable de la TVA. Il la payera ensuite à la douane dans son pays.

On dit qu’il est exempté de TVA Française. Une facture pro-forma accompagne le colis pour prouver aux douanes la valeur du colis et donc permettre de calculer les taxes.

L'article de code : "exonération de TVA, article 262-ter 1 du Code général des impôts ou article 146 de la directive 2006/112/CE"

Petite particularité, si le montant de la valeur faciale du colis est inférieur à un plafond fixé par les douanes du pays, alors le client n’est pas redevable de taxes du tout. Lorsqu’un Français achète aux Etats-Unis pour moins de 150€, il ne paiera pas de TVA (il pourrait cependant payer des frais de douanes).

Clients professionnels

  • Si un client professionnel français, donc en possession d'un numéro de TVA français, passe commande sur un site français, il paiera la TVA française qui lui sera ristournée plus tard par l'état.
  • Si un client professionnel « non français » (union économique ou pas) commande sur le site, il ne paiera pas de TVA. Il est exempté. Quel que soit le produit ou le montant.

Veillez donc à ce que votre site e-commerce calcule automatiquement ces taxes pour ne pas devoir traiter les commandes par la suite. Il existe des sites internet et des web services pour vérifier un numéro de TVA afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de tricherie.

Ex : http://ec.europa.eu/taxation_customs/vies/

Le chiffre d’affaire dépasse les 100.000 euro à l’étranger

Lorsque vous vendez plus de 100.000 € en-dehors de votre pays, l’état vous invite à ouvrir un autre numéro de TVA dans le dit pays. Vous devez en effet alors déclarer les ventes réalisées dans ce pays, et payer la TVA dudit pays. Tout votre système doit être adapté : facture, affichage de prix en ligne, panier, etc.

Pourquoi l’e-commerce est-il fait pour vous ?

Un site e-commerce permet d'accroître le potentiel économique et d'améliorer la compétitivité de votre entreprise.

E-BOUTIQUE-01

Les avantages majeurs de vendre en ligne:
  • Accroître sa visibilité nationale et européenne
  • Rechercher de nouveaux clients (B2C)
  • Rechercher de nouveaux partenaires (B2B)
  • Contrôler les budgets et mesurer le ROI
  • Automatisation des tâches
  • Avoir une offre multi-canal et multi-support

Avant de commencer, posez-vous les questions suivantes!

Qui peut vendre?

Tout le monde peut vendre! Les frontières au sens large sont abolies, vous pouvez envoyer des colis partout dans le monde. On fera cependant toujours plus confiance à une entreprise qu'un indépendant, surtout si elle est située dans un pays politiquement "stable".

Quels produits?

La même chose que dans un magasin physique. Attention aux produits périssables et encombrants qui nécessitent plus de moyens pour la livraison.

La législation est la même que pour un commerce physique à l’exception de certaines catégories règlementées telles que : les produits pharmaceutiques (y compris les stéroïdes), et le tabac.

pproduits_achetes

Quels secteurs d'activités?

Tous les secteurs sont en augmentation, mis à part le high-tech qui recule doucement vu l'omniprésence des grandes enseignes. En passant par le commerce traditionnel, le conseil payant, les abonnements, les loisirs, etc.

Depuis l’effervescence de l’e-commerce depuis 2002, il est clair que certains secteurs sont bouchés. Notamment parce que la concurrence Adwords (liens google sponsorisés) est devenue insoutenable pour des petits acteurs et que la compétition SEO (référencement naturel) est aussi très forte pour les acteurs bien ancrés sur le marché.

Nous vous conseillons plutôt de proposer un produit de niche, des marques peu représentées en ligne, des produits hors du commun ou touchant une tranche de population très particulière.

Quelques exemples : produits bio pour animaux, mercerie de tissu en ligne, cordages pour bateau, assiettes jetables pour fêtes d’anniversaire, etc.

Pour quels clients?

On peut vendre soit au particulier (B2C), soit aux entreprises (B2B). Dans les 2 cas, une analyse approfondie du marché s'impose. La stratégie dans les 2 cas est fondamentalement différentes, les attentes et besoins des consommateurs aussi.

Vendre sur un marché national ?

1000000000000245000001163581E3D5

Oui, très certainement. Il ne faut pas nécessairement avoir des vues internationales pour vendre en ligne! Même si vous avez des concurrents, cela permettra encore plus d'affirmer le produit sur la toile et de développer de nouveaux marchés de clientèle. Pensez à vous différencier, si ce n'est dans l'offre, que ce soit dans le service ou la présentation.

Concrètement, se différencier, c’est quoi ?
  • Proposer des produits de niche ou avec un packaging différents (pack de produits, présentation « cadeaux », etc.)
  • Offre de prix différente : service d’abonnement plutôt que prix fixe
  • Services additionnels : conseils, garantie, service après-vente inégalé, petit cadeau dans le paquet, contact personnalisé, fidélisation maximale, etc.
  • Référencement : utilisez des techniques différentes comme le marketing offline dont tout le monde se désintéresse et qui chute de prix, l’affiliation ou ayez une stratégie de contenu puissante (avec un blog lié à votre e-commerce)

En conclusion?

1. Il ne faut peut-être pas se hâter, mais il serait beaucoup plus dangereux d'attendre. Si vous ne commencez pas à réfléchir aujourd'hui, vos concurrents sont déjà en avance sur vous.

2. Entourez-vous de compétences. Vous connaissez bien votre métier, d'autres connaissent bien le e-commerce

3. Appliquez des méthodes simples. Comme toujours, elles paraissent évidentes :

  • Qualité
  • Professionnalisme
  • Réactivité
  • Personnalisation, fidélisation
Lemarche-e-commerce-et-vente-a-distance

Et ayez une politique commerciale claire !

E-commerce : répartition budget technique et marketing

Budget

Une question qui revient presque systématiquement au démarrage est l’arbitrage à réaliser entre les différents postes budgétaires. Les e-commerçants ont tendance à vouloir investir trop dans la technique et trop peu dans le marketing. On veut d’abord avoir un « site parfait » avant d’en faire la promotion.

C’est certainement louable de la part du commerçant de vouloir fournir de la qualité à ses clients. Cependant, même avec le plus beau du site du monde, si les gens ne vous trouvent pas, vous ne vendrez pas.

Un site e-commerce, c’est tout d’abord un magasin au milieu du désert. Vous n’achetez pas une place sur les Champs-Élysées. Sur internet, tout le monde commence à zéro. Pas de référencement naturel, pas de positionnement dans les moteurs de recherche.

La règle du 40/60 et 50-50

De manière générale, si vous êtes dans un secteur de niche, n’investissez que 40% de budget dans la plateforme technique. Eliminez les options non-nécessaires pour un démarrage et focalisez-vous sur l’expérience utilisateur, la stabilité de la solution et le marketing de votre site.

Si vous avez décidé d’attaquer un secteur concurrentiel, il est impératif de faire la différence. Analysez les forces et faiblesses de vos concurrents avant de vous lancer et essayez de les combler. Les internautes sont beaucoup moins intéressés par un beau graphisme que ce qu’on croit généralement. Ils cherchent avant tout l’offre, la confiance et la réponse à leur besoin. Le   graphisme n’est présent que comme support.

A contrario, un secteur de niche bénéficiera d’un graphisme et d’un logo marquants pour aider les internautes à s’en souvenir ultérieurement.

En conclusion, n’investissez pas plus de 50% dans le développement technique.

Pour le site internet, pensez aux postes suivants

  • Graphisme (logo et site)
  • Développement de la plateforme
  • Configuration (livraison, paiement, etc.)
  • Tests et accompagnement de projet
  • Hébergement et nom de domaine
  • En termes de marketing, diversifiez vos sources

    Testez et suivez les performances de chaque canal. Voici une liste non-exhaustive des possibilités marketing en ligne :

    • Google Adwords
    • Référencement naturel
    • Comparateurs de prix
    • Facebook Ads
    • Affiliation
    • Bannering

Solutions open-source: Prestashop ou Magento?

presta-mage

La question du choix d'une plateforme e-commerce se pose souvent. Il existe en effet une multitude de technologies différentes disponibles pour créer son site e-commerce. Le premier clivage se fait entre les solutions propriétaires et les solutions open-source.

L’open-source est souvent associé à 'gratuit'. C’est vrai dans une certaine mesure, puisque le téléchargement et l’utilisation de la solution en tant que telle n’est pas payante, à l’opposé d’une solution propriétaire. Par contre, la configuration, l’installation et la personnalisation de la solution, souvent confiés à une agence spécialisée, a quant à elle un prix.

Une fois tous les coûts considérés,  l'open-source est la plupart du temps moins chère que le recours à une solution propriétaire. Pour un e-commerçant souhaitant tester son idée et qui ne dispose d’aucun budget initial, utiliser une plateforme propriétaire peut aider à se lancer. Pour ceux qui rencontrent le succès ou qui souhaitent débuter avec une plateforme à leur image et capable d’évoluer en fonction de leur croissance, la solution open-source est alors plus adaptée.

Une fois le choix de l’open-source arrêté, l’arbitrage se fait souvent entre deux solutions : Prestashop ou Magento. Comment choisir entre ces deux solutions est une problématique qui revient très régulièrement. Plusieurs critères vous permettent d’évaluer quelle est la solution la mieux adaptée à votre cas.

Magento Prestashop
Nombre de produits Au-delà de 5 000 produits, Magento devient réellement performant grâce à son système d’indexation puissant. En-dessous de 10 000 références, Prestashop, sur un hébergement adapté offre des performances respectables.
Trafic (visiteurs uniques / mois) Aucune limite à ce jour. L’hébergement doit être  dimensionné selon le trafic. Au-delà de 5 000 visiteurs uniques par jour, l’hébergement devra vraiment être puissant.
Niveau de connaissance du personnel Plus difficile à prendre en main que son confrère, tant en terme de compréhension que d’utilisation, avec une communauté plutôt anglophone. Réputé facile, la communauté très francophone est bien présente en cas de questions/problèmes.
Niveau de personnalisation nécessaire La gestion des couches dans Magento est particulièrement puissante (ex : gestion multi-boutiques) mais aussi plus lourde, impactant à la hausse le budget et la complexité du projet. Avec une séparation du code et du template, Prestashop est modulaire et plus facile à personnaliser (donc moins coûteux). Cependant, la gestion multi-boutiques est très complexe.
Gestion des attributs Les filtres sont plus complets dans Magento, notamment avec l’utilisation de groupes d’attributs applicables à certaines gammes de produits. Ils permettent aussi une navigation plus complète La gestion des déclinaisons simples est bien réalisée. Typiquement une combinaison « taille-couleurs » est tout à fait réalisable. Aucun groupes d’attributs n’existent, ceux-ci permettant de gérer plusieurs attributs avec un même comportement (ex : « vêtements homme » dans le cas où les produits ont été catégorisés par types et non par genre)
Moteur de recherche Une des principale force de Magento, c’est son moteur de recherche, utilisant la navigation à facette (attributs), les synonymes, les redirections, etc. Ce moteur est l’un des plus puissants des solutions e-commerce actuelles. Les fonctionnalités du moteur de recherche de Prestashop sont plutôt limitées et moins souples que celles de Magento. Une recherche classique : titre, description fonctionne de manière équivalente.
Licence Une édition Entreprise est disponible en option et offre plus de fonctionnalités, un service après-vente de haute qualité avec un support technique. Ne propose actuellement aucune licence payante.  

Quand ai-je besoin de multi-boutique ?

Le multi-boutique n’est pas nécessaire pour gérer plusieurs langues, sauf si vous souhaitez les utiliser sur des noms de domaines différents. Il est par contre très pratique pour gérer une boutique B2C et une autre B2B avec des prix différents, des groupes clients différents et des commandes distinctes, le tout dans le même backoffice et avec une comptabilité et gestion de stock mutualisée.

Et si je grandis ?

Nous partons toujours du principe que si vous grandissez, c’est que votre activité se porte bien. Il sera alors éventuellement temps de migrer d’une plateforme vers une autre plus adaptée. Il est possible de migrer les données sans trop de travail manuel d’une solution à l’autre. Il est plus pertinent de choisir une solution adaptée à ses moyens/besoins au moment de la création du site que de penser à trop long terme. L’environnement technologique évoluant tellement vite, il est préférable de penser à une rentabilité en 3 ans maximum pour ce type de plateforme.

En conclusion, faites-vous conseiller par des équipes indépendantes ou des agences proposant les deux technologies. En fonction de votre profil, elles pourront déterminer la formule la plus adéquate pour rentrer dans votre budget tout en respectant vos besoins. Il s’agit de toute façon de deux solutions très complètes et offrant une série de modules de base largement suffisants pour répondre à 90% de vos attentes. Dernier facteur important à savoir, une solution Magento est en général 1,5 à 2 fois plus chère.

Magento – Prestashop & Europabank

europabankStigmi est désormais partenaire avec Europabank qui vous permet de recevoir vos paiements en ligne facilement.

Nous avons réalisé des intégrations de Europabank pour Prestashop et pour Magento avec succès.

Après Ogone et Atos Wordline, Europabank est un acteur majeur des transactions en ligne, pouvant proposer des tarifs avantageux pour certains commerçants avec des volumes ou des montants importants.

Si vous souhaitez installer ce type de module sur votre site, n'hésitez pas à nous contacter.

7 clés pour bien démarrer la vente en ligne

1. Déterminer son produit, sa niche, son marché

fotolia_207102Avant de vendre, il faut impérativement un produit et de préférence sur une niche (un secteur qui n'est pas rempli de concurrents). Pensez toujours à faire une veille concurrentielle avant de commencer. Préparez un dossier avec 10 concurrents qui explique leurs forces et faiblesses avec des captures d'écran pour tenir un historique (ils évoluent eux-aussi !). Pensez à mettre à jour ce fichier tous les 3 à 6 mois en fonction de votre secteur. Inscrivez-vous dans Google Alerts pour obtenir les nouveaux sujets ou site qui se créent dans la thématique que vous allez aborder.

Déterminez le marché que vous allez attaquer : jeune/âgé, riche/modeste, classique/tendance, etc... Mieux votre marché sera ciblé, mieux vous vendrez. Votre site doit non seulement refléter la qualité de votre entreprise mais doit aussi être un espace agréable pour le visiteur qui ne doit jamais se sentir en décalage.

Une première question que je pose souvent à mes clients est la suivante : "Vous positionnez-vous comme hard discounter ou comme conseiller de luxe ?". Cela peut paraître un peu fort et il faudra bien sûr nuancer tout cela !

Pour vérifier la concurrence, le plus simple c’est d’utiliser le Google Adwords Keyword Planner. Vous pouvez y entrer des mots-clés, tester la concurrence, le coût par clic et le trafic mensuel global ou local (entendez par là votre pays).

N'oubliez pas de déterminer les phases de votre catalogue : combien de produits pour commencer, quels sont les objectifs, quels produits en promotions, etc.

2. Sélectionner une solution e-commerce pour vendre en ligne

prestashop-logoChoisissez une solution e-commerce adaptée à vos besoins. Pas besoin d’une usine à gaz. Ne négligez cependant pas l'évolutivité de la solution, qui vous aidera beaucoup quand vous grandirez.

Posez un maximum de question, lisez les comparatifs de solution, prenez conseil partout où vous le pouvez. Il y a d'excellents comme de très mauvais prestataire sur la toile.

magento-logoEspérer qu’avec un investissement de 500 euros, vous aurez une solution au top c’est illusoire. Comptez au minimum 5 000 euros pour débuter calmement. N'oubliez jamais que ce sera votre outil de travail au quotidien, il doit être puissant, fiable et facile à utiliser!

Les deux solutions les plus tendances du moment sont Prestashop & Magento.

La création d’une boutique en ligne, ne se résume pas à installer Prestashop et acheter un thème à 50$. Si votre produit est unique et très demandé, cela pourrait marcher. Cependant dans 90% des cas, il vous faudra investir : création graphique unique, développement personnalisé, mise en place sur l’hébergement, e-marketing, etc. L’âge d’or où tous les secteurs étaient vides de concurrence est bien passé ! Même s’il reste des dizaines de niches à prendre.

3. Préparer votre site e-commerce

iStock_000026478701MediumCommencez le plus tôt possible à encoder vos produits. Créer une fiche produit prend du temps (en moyenne 35 minutes par produit). A moins d'être seul sur une niche, commencez avec au moins 50 références, afin d'avoir du choix à proposer au client.

Préparez bien vos catégories, pensez toujours à demain et à l'évolutivité de votre site, ne fermez aucune porte. Donnez de l’amour à vos fiches produit, les utilisateurs et Google vous le rendront au centuple.

4. Rédiger du contenu

fotolia_61770Le plus important est sans aucun doute la rédaction de contenu. Rédiger n'est pas un jeu d'enfant, c'est un art. Ecrivez dans un français impeccable, utilisez un vocabulaire adéquat et un style court et direct. Mettez-vous dans les baskets du lecteur et demandez-vous ce que vous aimeriez lire ! Mettez en avant les mots clés importants, utilisez le gras, l'italique, le souligné, l'emphase, etc.

Essayez toujours de rédiger des textes d'au moins 100 mots, avec jusqu'à 3 fois la répétition du mot clé le plus important que vous souhaitez mettre en valeur. Ne truffez pas votre texte de mots-clés parce que votre voisin vous l’a dit. Ça marchait… il y a 10 ans :-)

5. Inscrivez votre site e-commerce … partout !

Inscrivez-vous sur les moteurs de recherche, dans les grands annuaires et les annuaires spécialisés. Pensez aussi à mettre votre flux RSS (de votre blog) sur les sites type feedburner.

Demandez des liens partenaires à des sites amateurs ou professionnels, à vos fournisseurs ou clients. N'achetez pas des liens en durs, cela vous coutera cher pour des résultats peu valorisants et vous risquez d'être puni par Google qui pourrait détecter la supercherie.

N'oubliez pas que votre boutique est une entreprise à long terme, ne cherchez pas des moyens d'être en tête des résultats en 2 jours, mais plutôt de grimper calmement en tête de liste pour une plus longue durée.

6. Faire parler de soi

Vous avez la chance aujourd'hui d'avoir des moyens de communication rapide et des réseaux de relations : profitez-en ! N'hésitez pas à dire à vos amis que vous avez ouvert un site e-commerce, publiez le sur Facebook, LinkedIn, votre blog, etc. Si vous en avez l'occasion, parlez-en sur les forums où vous écrivez régulièrement (si les conditions générales l'autorisent).

Surtout n'oubliez jamais qu'un client satisfait en parlera positivement à 2 autres, mais un client mécontent en parlera à 10 autres !

7. Penser au marketing

ContactVos premières commandes sont arrivées, fidélisons le consommateur. Vérifiez qui sont les gens qui commandent, appelez-les au besoin pour vous assurer de la qualité de votre service. Envoyez une newsletter fréquemment, prévoyez des campagnes de promotions, de ventes flash (attention à la législation des pays) !

Même si vous n’avez qu’une dizaine de client, choyez-les déjà. Eux ne savent pas qu’ils ne sont que dix. Ils auront l’impression d’avoir un service irréprochable et parlerons de vous.

Faîtes des actions spéciales avec bons de réduction, proposez des chèques cadeaux. Il existe une multitude d'outils marketing pour promouvoir votre site et fidéliser la clientèle. Faîtes les choses en plusieurs phases, commencez par les plus importants et continuez avec de nouveaux ensuite.

En conclusion, pensez à toujours faire vivre votre site avec des nouvelles idées, suivez les saisons ou les évènements! N'attendez plus lancez-vous !