Pourquoi l’e-commerce est-il fait pour vous ?

Un site e-commerce permet d'accroître le potentiel économique et d'améliorer la compétitivité de votre entreprise.

E-BOUTIQUE-01

Les avantages majeurs de vendre en ligne:
  • Accroître sa visibilité nationale et européenne
  • Rechercher de nouveaux clients (B2C)
  • Rechercher de nouveaux partenaires (B2B)
  • Contrôler les budgets et mesurer le ROI
  • Automatisation des tâches
  • Avoir une offre multi-canal et multi-support

Avant de commencer, posez-vous les questions suivantes!

Qui peut vendre?

Tout le monde peut vendre! Les frontières au sens large sont abolies, vous pouvez envoyer des colis partout dans le monde. On fera cependant toujours plus confiance à une entreprise qu'un indépendant, surtout si elle est située dans un pays politiquement "stable".

Quels produits?

La même chose que dans un magasin physique. Attention aux produits périssables et encombrants qui nécessitent plus de moyens pour la livraison.

La législation est la même que pour un commerce physique à l’exception de certaines catégories règlementées telles que : les produits pharmaceutiques (y compris les stéroïdes), et le tabac.

pproduits_achetes

Quels secteurs d'activités?

Tous les secteurs sont en augmentation, mis à part le high-tech qui recule doucement vu l'omniprésence des grandes enseignes. En passant par le commerce traditionnel, le conseil payant, les abonnements, les loisirs, etc.

Depuis l’effervescence de l’e-commerce depuis 2002, il est clair que certains secteurs sont bouchés. Notamment parce que la concurrence Adwords (liens google sponsorisés) est devenue insoutenable pour des petits acteurs et que la compétition SEO (référencement naturel) est aussi très forte pour les acteurs bien ancrés sur le marché.

Nous vous conseillons plutôt de proposer un produit de niche, des marques peu représentées en ligne, des produits hors du commun ou touchant une tranche de population très particulière.

Quelques exemples : produits bio pour animaux, mercerie de tissu en ligne, cordages pour bateau, assiettes jetables pour fêtes d’anniversaire, etc.

Pour quels clients?

On peut vendre soit au particulier (B2C), soit aux entreprises (B2B). Dans les 2 cas, une analyse approfondie du marché s'impose. La stratégie dans les 2 cas est fondamentalement différentes, les attentes et besoins des consommateurs aussi.

Vendre sur un marché national ?

1000000000000245000001163581E3D5

Oui, très certainement. Il ne faut pas nécessairement avoir des vues internationales pour vendre en ligne! Même si vous avez des concurrents, cela permettra encore plus d'affirmer le produit sur la toile et de développer de nouveaux marchés de clientèle. Pensez à vous différencier, si ce n'est dans l'offre, que ce soit dans le service ou la présentation.

Concrètement, se différencier, c’est quoi ?
  • Proposer des produits de niche ou avec un packaging différents (pack de produits, présentation « cadeaux », etc.)
  • Offre de prix différente : service d’abonnement plutôt que prix fixe
  • Services additionnels : conseils, garantie, service après-vente inégalé, petit cadeau dans le paquet, contact personnalisé, fidélisation maximale, etc.
  • Référencement : utilisez des techniques différentes comme le marketing offline dont tout le monde se désintéresse et qui chute de prix, l’affiliation ou ayez une stratégie de contenu puissante (avec un blog lié à votre e-commerce)

En conclusion?

1. Il ne faut peut-être pas se hâter, mais il serait beaucoup plus dangereux d'attendre. Si vous ne commencez pas à réfléchir aujourd'hui, vos concurrents sont déjà en avance sur vous.

2. Entourez-vous de compétences. Vous connaissez bien votre métier, d'autres connaissent bien le e-commerce

3. Appliquez des méthodes simples. Comme toujours, elles paraissent évidentes :

  • Qualité
  • Professionnalisme
  • Réactivité
  • Personnalisation, fidélisation
Lemarche-e-commerce-et-vente-a-distance

Et ayez une politique commerciale claire !

Les ventes croisées, un levier e-commerce incontournable

Les ventes croisées, tout le monde en parle mais comment puis-je les utiliser?

En tant que commerçant, vous avez des produits dans votre boutique. Il a des articles connexes qui sont souvent intéressants d’acheter au même moment. Typiquement, vous achetez un téléphone, vous aurez besoin d’un deuxième chargeur ou batterie.


vente-croisee

Tous ces produits sont appelés "vente croisées". A ne pas confondre avec les quick-buys, ces petits objets inutiles et peu couteux qu’on vous pousse à acheter à la caisse des grandes enseignes (ex : magazine, boissons, chewing-gum, etc.). Ici on parle de produits qui ont du sens à être combiné avec votre achat.

Il y a 2 objectifs majeurs pour le client :
  1. Ne rien oublier lorsqu’il achète un produit et être « prêt » dès la réception de sa commande
  2. Bénéficier des frais de ports gratuits grâce à un petit accessoire en plus qui fait gonfler le panier.
Pour le commerçant les avantages sont nombreux :
  1. Augmentation du panier moyen
  2. Amélioration de la marge (souvent meilleure sur les accessoires)
  3. Limiter les questions du SAV
  4. Grouper les envois
 

Deux façons de faire des ventes croisées

1. Vous aidez simplement le consommateur

Dans ce cas, vous aidez le consommateur à choisir ses produits croisés en le guidant vers les meilleurs accessoires pour son achat principal. Le but est alors de remplacer le rôle du vendeur dans une enseigne physique pour guide le « consomacteur » vers les produits et accessoires les plus pertinents pour lui.

 

2. Vous poussez à l'achat multiple avec une réduction

Proposez des réductions en cas d'achat multiples ou combinés. A la pixmania, proposez donc des "packs", avec par exemple : appareil photo + pied +  sacoche avec -10% sur les accessoires! upsell-cross-sell-vente-croisee-ecommerce-conversion-panier

Où afficher ces ventes?

Afficher les ventes croisées en bas de la fiche produit. Le mieux est que celles-ci soient accessibles depuis un menu à onglet pour plus de facilité. Ensuite présenter les produits par 2 ou par 3 mais jamais plus, sinon vous allez semer l'incompréhension chez le client.

 

Est-ce valable pour tous les secteurs ?

On donne souvent des exemples dans l’hi-tech, mais les ventes croisées sont un outil merveilleux, applicables dans bien des secteurs.

Prenons la mode, proposez cette belle robe avec un foulard et les escarpins adaptés. Ou encore dans la pharmacie en ligne, proposez cette crème rajeunissante qui va si bien avec la crème solaire.

Dans le cas où vos produits ne se marient pas entre eux, nous vous conseillons alors d’intituler différemment votre section pour proposer des « produits de la même gamme ».

Quelques exemples de titres :
  • Vous aimerez aussi
  • Découvrez les packs produits
  • Nous vous conseillons aussi

Ca se trouve où dans mon CMS ?

  • Prestashop : c’est la gestion des accessoires, disponible dans l’édition d’une fiche produit > Associations > Accessoires.
  • Magento : Catalogue > Gérer les produits > « Editer un produit » > Ventes croisées

Vente_croisee_graph1

La note finale

Pour maximiser l’utilisation et si vos produits s’y prêtent, nous vous conseillons de proposer certains produits uniquement en pack. Attirez le consommateur avec un prix d’appel promotionnel, et proposez lui un pack complet avec 2-3 accessoires indispensables.

Bonnes ventes!

E-commerce : répartition budget technique et marketing

Budget

Une question qui revient presque systématiquement au démarrage est l’arbitrage à réaliser entre les différents postes budgétaires. Les e-commerçants ont tendance à vouloir investir trop dans la technique et trop peu dans le marketing. On veut d’abord avoir un « site parfait » avant d’en faire la promotion.

C’est certainement louable de la part du commerçant de vouloir fournir de la qualité à ses clients. Cependant, même avec le plus beau du site du monde, si les gens ne vous trouvent pas, vous ne vendrez pas.

Un site e-commerce, c’est tout d’abord un magasin au milieu du désert. Vous n’achetez pas une place sur les Champs-Élysées. Sur internet, tout le monde commence à zéro. Pas de référencement naturel, pas de positionnement dans les moteurs de recherche.

La règle du 40/60 et 50-50

De manière générale, si vous êtes dans un secteur de niche, n’investissez que 40% de budget dans la plateforme technique. Eliminez les options non-nécessaires pour un démarrage et focalisez-vous sur l’expérience utilisateur, la stabilité de la solution et le marketing de votre site.

Si vous avez décidé d’attaquer un secteur concurrentiel, il est impératif de faire la différence. Analysez les forces et faiblesses de vos concurrents avant de vous lancer et essayez de les combler. Les internautes sont beaucoup moins intéressés par un beau graphisme que ce qu’on croit généralement. Ils cherchent avant tout l’offre, la confiance et la réponse à leur besoin. Le   graphisme n’est présent que comme support.

A contrario, un secteur de niche bénéficiera d’un graphisme et d’un logo marquants pour aider les internautes à s’en souvenir ultérieurement.

En conclusion, n’investissez pas plus de 50% dans le développement technique.

Pour le site internet, pensez aux postes suivants

  • Graphisme (logo et site)
  • Développement de la plateforme
  • Configuration (livraison, paiement, etc.)
  • Tests et accompagnement de projet
  • Hébergement et nom de domaine
  • En termes de marketing, diversifiez vos sources

    Testez et suivez les performances de chaque canal. Voici une liste non-exhaustive des possibilités marketing en ligne :

    • Google Adwords
    • Référencement naturel
    • Comparateurs de prix
    • Facebook Ads
    • Affiliation
    • Bannering

Obligation des e-commerçants belges

ecommerce

Depuis le 31 mai 2014, la loi a changé pour les e-commerçants et les règles sont plus strictes. Il est important de s'y conformer pour éviter une mauvaise surprise lors d'un contrôle du SPF.

Ce sont les nouvelles règles concernant l’information pré-contractuelle que l’e-commerçant à l’obligation de communiquer au consommateur (transposition de la directive européenne 2011/83/UE relative aux droits des consommateurs)

Ci-dessous, découvrez les règles et nos conseils

  • 20 informations obligatoires à communiquer (lien à lire sur le site de RETIS) au prospect avant la conclusion du contrat : informations sur le droit de rétractation, sur les frais de renvoi, sur les compatibilités entre logiciels / prérequis ou restrictions techniques,...). A noter l’obligation de prévoir un bouton de confirmation de commande avec la mention « commande avec obligation de paiement » (à défaut, le client n’est pas tenu par le contrat!);
    Nous vous conseillons donc d'adapter vos CGV (en général dans la section "CMS" de votre boutique)

  • Interdiction de pré-cocher des options engendrant un supplément (en cas de non respect, le client peut prétendre au remboursement de ces surcoûts!)
    Typiquement cette option est utilisée par les pure-players pour forcer le choix d'une assurance complémentaire, d'accessoires ou autre. La règle est la même pour la newsletter, il est interdit de pré-cocher l'abonnement à la newsletter.

  • Obligation de livraison dans les 30 jours à dater de la conclusion du contrat;

    Pensez à adapter vos textes sur les livraisons, les CGV et aussi vos modules de calcul de frais de ports ou vos fiches produits.

  • Transfert de responsabilité : Le risque de perte ou d’endommagement des biens livrés à la suite d’un achat en ligne est transféré au consommateur lorsque ce dernier prend physiquement possession de ces biens;
    Concrètement le consommateur doit refuser le colis avant de l'ouvrir s'il a le moindre doute sur l’endommagement lors du transport.

  • Le délai de rétractation est prolongé à 12 mois (au lieu de 14 jours calendrier) en cas d’absence d’information pré-contractuelle sur le droit de rétractation;
    Il est donc capital de bien préciser le droit de rétractation dans les CGV.

  • Pour faciliter l’exercice de ce droit de rétractation, obligation de mettre à disposition du consommateur un formulaire de rétractation basé sur un modèle type harmonisé. Le client reste toutefois libre d’utiliser un autre moyen de communication;

  • Le droit de rétraction peut s’appliquer dorénavant aussi aux prestations de service entamées avant la fin du délai. L’entreprise doit communiquer l’éventuelle obligation de régler des coûts proportionnels au service déjà presté. Aucun coût ne peut toutefois être porté si le consommateur n’a pas expressément demandé que l’exécution commence avant l’expiration du délai de rétractation.

  • Le remboursement de la commande et des frais de livraison standard (par le même moyen de paiement, sauf accord du client) doit s’effectuer dans les 14 jours (au lieu de 30) après exercice du droit de rétractation (le remboursement peut être postposé jusqu’à réception du colis ou réception de la preuve de renvoi de celui-ci). Le consommateur doit renvoyer le produit dans ce même délai. Les frais de renvoi peuvent être portés à ses frais, de même que les éventuelles dégradations résultant de manipulations des biens (autres que nécessaires pour établir la nature, les caractéristiques et le bon fonctionnement des biens), à condition que ce soit mentionné dans le contrat.

Mise en application

Vous noterez donc que la plupart des modifications sont possibles assez simplement en ajustant votre pages CMS.
Quant au formulaire de rétractation, nous vous conseillons d'intégrer un template tout fait en attendant la sortie d'un module officiel

Limiter l’abandon de panier de son site e-commerce

panier_abandonne

Il existe de multiples raisons à l’abandon d’un panier, mais la conclusion est toujours la même : c’est une vente de perdue. Il y a deux types de clients qui abandonnent un panier, ceux qui sont enregistrés dans le site avec une adresse e-mail et ceux que l’on appelle « visiteurs », anonymes.

Dans le premier cas, le point positif est que l’on pourra recontacter les clients facilement. Dans le second cas, le plus fréquent, il faudra tout mettre en oeuvre durant le check-out pour éviter de le perdre.

Les cas les plus fréquents d’abandon

  • Frais de ports trop élevés ou mal communiqués
  • Méthode de paiement inadéquate ou problème lors du paiement
  • Problème lors de la création du compte client
  • Problème pour changer des éléments dans le panier
  • Manque d’assurance : conditions générales obscures ou pas visibles, pas confiance dans le site, etc.
  • Coupon de réduction non-trouvé ou non-utilisable
 

RaisonsAbandonPanier

La navigation dans le site est un moment agréable car on choisit les produits que l’on aime, on compare, on apprend, on ajoute/retire du panier. En revanche, le check-out est vraiment la bête noire de l’internaute.

Non seulement, le fait de devoir remplir des formulaires est fastidieux, mais c’est en plus le moment de sortir son portefeuille. La raison l’emporte alors sur l’impulsion. Au moindre écueil, le client frustré s’en ira chez la concurrence.

Mettez-vous dans la peau de votre client et oubliez votre casquette d’e-commerçant.

De quoi avez-vous besoin dans la page panier ?

Ajouter, modifier et retirer facilement ses produits. Il est faux de croire qu’il faut cacher ou réduire les boutons de suppression de produits, cela ne ferait qu’accroitre la frustration du client. S’il ne veut plus un produit, laissez-lui l’enlever  aisément.

Rassurer le client

  • Ne cachez rien, montrez vos méthodes de paiement et de livraison. Plus les gens voient de logos connus, plus ils sont rassurés. Montrez par exemple toujours le logo de votre banque (CIC, Crédit Mutuel, BNP Paribas, etc.)
  • Proposez un maximum de choix pour la livraison. Certains cherchent des points relais, une livraison rapide et d’autres un prix compétitif.
  • Idem pour les méthodes de paiement. Même si Paypal est moins rentable pour vous, proposez-le toujours. La logique est la même pour les chèques ou les virements bancaires (quitte à ajouter une petite surtaxe pour ces méthodes).
  • Evitez les assurances ou packages qui se rajoutent au prix juste avant la fin. Seuls les pures-players de grande taille peuvent se permettre cela.
  • Soyez précis sur l’état du stock et les délais de livraison.
  • Ne cachez pas les frais de ports, montrez-les dès le début et s’ils sont élevés expliquez pourquoi (ex : gros volume, assurance casse, etc.)

guarantee

Mettez en place un système de « chat » ou affichez clairement un numéro non surtaxé. Si le client a une question à cette étape, c’est qu’il est prêt à commander.

Présentez votre check-out en étapes : coordonnées, livraison, paiement, confirmation. L’internaute doit voir ce qui l’attend et il aura ainsi l’impression de progresser. Certains e-commerçant sont réfractaires à l’idée de mettre un numéro de téléphone ou un « chat » par manque de temps. Cependant, placé au bon endroit, ces points de contact pourront réellement aider à convertir les visiteurs en acheteurs. Si vous préférez, ne les montrez que dans le check-out pour éviter les curieux et les accaparateurs.

Formulaire d'inscription

Quant au formulaire d’inscription, nous recommandons vivement de supprimer l’inutile et de conseiller l’indispensable. Si vous n’avez pas réellement besoin de la date de naissance par exemple, alors ne la demandez pas. Il est maintenant possible de segmenter son audience ultérieurement avec d’autres moyens. Vous pourrez ainsi la demander plus tard dans le cadre d’un programme de fidélité ou pour recevoir un coupon anniversaire. A la première inscription le formulaire doit être aussi concis et simple que possible. Il vaut mieux conclure la vente que de collecter quelques données que vous ne pourrez de toute façon pas exploiter tout de suite.

Vérifier le processus de commande

Techniquement, nous vous conseillons de toujours vérifier votre processus de commande. Il existe des outils automatisés qui peuvent en assurer le contrôle en permanence. De cette façon, vous éviterez d’avoir une erreur inattendue dans un formulaire, de rater 10 ventes et de vous en apercevoir quand un client vraiment désireux d’acquérir l’objet vous contactera. Des services tels qu’InternetVista ou Mojitoring.com remplissent cette tâche haut la main pour quelques euros par mois.

Relance e-mail

Enfin, pour les clients dont vous possédez l’e-mail, utilisez-le ! C’est le meilleur moyen de récupérer un panier abandonné. Envoyez un email 100% personnalisé, détaillant les produits que le client souhaite commander en lui demandant si vous pouvez l’aider (téléphone, e-mail, chat, rappelez-moi, etc… A nouveau soyez créatifs et exhaustifs). Cet e-mail comportera un grand « Call to action » et ramènera l’internaute à son panier, pré-rempli, tel qu’il l’avait laissé quelques temps auparavant.

sarenza

Il faut battre le fer tant qu’il est chaud ! N’attendez jamais plus de 24h pour envoyer cet e-mail, sinon votre client aura commandé ailleurs. Si vous pouvez détecter les erreurs de paiement (ex : carte refusée, etc.), n’hésitez pas à appeler les gens ou envoyer un e-mail immédiatement.

Pour vous décharger des questions accaparantes du type « où est mon colis ? », veillez à concevoir un formulaire de contact et un compte client précis et simple d’utilisation.

Solutions open-source: Prestashop ou Magento?

presta-mage

La question du choix d'une plateforme e-commerce se pose souvent. Il existe en effet une multitude de technologies différentes disponibles pour créer son site e-commerce. Le premier clivage se fait entre les solutions propriétaires et les solutions open-source.

L’open-source est souvent associé à 'gratuit'. C’est vrai dans une certaine mesure, puisque le téléchargement et l’utilisation de la solution en tant que telle n’est pas payante, à l’opposé d’une solution propriétaire. Par contre, la configuration, l’installation et la personnalisation de la solution, souvent confiés à une agence spécialisée, a quant à elle un prix.

Une fois tous les coûts considérés,  l'open-source est la plupart du temps moins chère que le recours à une solution propriétaire. Pour un e-commerçant souhaitant tester son idée et qui ne dispose d’aucun budget initial, utiliser une plateforme propriétaire peut aider à se lancer. Pour ceux qui rencontrent le succès ou qui souhaitent débuter avec une plateforme à leur image et capable d’évoluer en fonction de leur croissance, la solution open-source est alors plus adaptée.

Une fois le choix de l’open-source arrêté, l’arbitrage se fait souvent entre deux solutions : Prestashop ou Magento. Comment choisir entre ces deux solutions est une problématique qui revient très régulièrement. Plusieurs critères vous permettent d’évaluer quelle est la solution la mieux adaptée à votre cas.

Magento Prestashop
Nombre de produits Au-delà de 5 000 produits, Magento devient réellement performant grâce à son système d’indexation puissant. En-dessous de 10 000 références, Prestashop, sur un hébergement adapté offre des performances respectables.
Trafic (visiteurs uniques / mois) Aucune limite à ce jour. L’hébergement doit être  dimensionné selon le trafic. Au-delà de 5 000 visiteurs uniques par jour, l’hébergement devra vraiment être puissant.
Niveau de connaissance du personnel Plus difficile à prendre en main que son confrère, tant en terme de compréhension que d’utilisation, avec une communauté plutôt anglophone. Réputé facile, la communauté très francophone est bien présente en cas de questions/problèmes.
Niveau de personnalisation nécessaire La gestion des couches dans Magento est particulièrement puissante (ex : gestion multi-boutiques) mais aussi plus lourde, impactant à la hausse le budget et la complexité du projet. Avec une séparation du code et du template, Prestashop est modulaire et plus facile à personnaliser (donc moins coûteux). Cependant, la gestion multi-boutiques est très complexe.
Gestion des attributs Les filtres sont plus complets dans Magento, notamment avec l’utilisation de groupes d’attributs applicables à certaines gammes de produits. Ils permettent aussi une navigation plus complète La gestion des déclinaisons simples est bien réalisée. Typiquement une combinaison « taille-couleurs » est tout à fait réalisable. Aucun groupes d’attributs n’existent, ceux-ci permettant de gérer plusieurs attributs avec un même comportement (ex : « vêtements homme » dans le cas où les produits ont été catégorisés par types et non par genre)
Moteur de recherche Une des principale force de Magento, c’est son moteur de recherche, utilisant la navigation à facette (attributs), les synonymes, les redirections, etc. Ce moteur est l’un des plus puissants des solutions e-commerce actuelles. Les fonctionnalités du moteur de recherche de Prestashop sont plutôt limitées et moins souples que celles de Magento. Une recherche classique : titre, description fonctionne de manière équivalente.
Licence Une édition Entreprise est disponible en option et offre plus de fonctionnalités, un service après-vente de haute qualité avec un support technique. Ne propose actuellement aucune licence payante.  

Quand ai-je besoin de multi-boutique ?

Le multi-boutique n’est pas nécessaire pour gérer plusieurs langues, sauf si vous souhaitez les utiliser sur des noms de domaines différents. Il est par contre très pratique pour gérer une boutique B2C et une autre B2B avec des prix différents, des groupes clients différents et des commandes distinctes, le tout dans le même backoffice et avec une comptabilité et gestion de stock mutualisée.

Et si je grandis ?

Nous partons toujours du principe que si vous grandissez, c’est que votre activité se porte bien. Il sera alors éventuellement temps de migrer d’une plateforme vers une autre plus adaptée. Il est possible de migrer les données sans trop de travail manuel d’une solution à l’autre. Il est plus pertinent de choisir une solution adaptée à ses moyens/besoins au moment de la création du site que de penser à trop long terme. L’environnement technologique évoluant tellement vite, il est préférable de penser à une rentabilité en 3 ans maximum pour ce type de plateforme.

En conclusion, faites-vous conseiller par des équipes indépendantes ou des agences proposant les deux technologies. En fonction de votre profil, elles pourront déterminer la formule la plus adéquate pour rentrer dans votre budget tout en respectant vos besoins. Il s’agit de toute façon de deux solutions très complètes et offrant une série de modules de base largement suffisants pour répondre à 90% de vos attentes. Dernier facteur important à savoir, une solution Magento est en général 1,5 à 2 fois plus chère.

Lier Winbooks et Prestashop

log

Winbooks c’est quoi?

Winbooks est spécialiste en logiciels de comptabilité et de gestion pour les PME. Il est principalement connu pour sa partie « Accounting » (comptabilité) et « Logistics » (commande/stock).

Dans le cadre du module « Logistics », Winbooks a créé un connecteur entre Winbooks et Prestashop. Il est disponible à partir de la version 5.5.10 de Logistics.

Pourquoi le lier avec Prestashop?

La liaison entre logistics et Prestashop est capital pour une PME. Elle ouvre des multitudes de portes.

  • Eviter de multiplier les endroits où gérer vos produits/commandes
  • Limiter les erreurs d’encodage
  • Optimiser la gestion de stock à 1 seul endroit pour différents canaux de vente

Comment la liaison fonctionne ?

La liaison entre Prestashop et Winbooks se fait via des API. Prestashop offre depuis la version 1.5 des API standard sur lesquelles les logiciels externes peuvent se connecter de manière sécurisée pour récupérer les commandes/clients et pousser les produits et le stock.

Concrètement, une commande est passée sur votre boutique en ligne, quelques instants plus tard, Winbooks via le connecteur va chercher cette commande et la mettre au format WInbooks, intégrée avec le reste de votre comptabilité (ou séparément si vous le souhaitez).

Pour les produits, c’est l’opération inverse. Vous créez vos fiches produits dans Winbooks, et ils sont exportés automatiquement, avec leur hiérarchie de catégorie, dans Prestashop. Pas de double encodage nécessaire. En cas de mise à jour, Prestashop l’est aussi.

De manière exhaustive, dans la version actuelle du module, on retrouve pour les produits et catégories :

Champ Prestashop Multilingue ?
Nom de produit Oui
Description de produit Oui
Catégories Oui
URL simplifiée par catégorie
Attributs : taille/couleur
Tarifs par client
Prix spécifiques
Codes TVA
Produits phares
Produits en solde
 

Pour les clients

Nom et prénom
Adresse de facturation
Adresse e-mail
Mot de passe
Téléphone
Numéro de TVA
Tarif par client
Prix spécifique
Adresse de livraison
 

Pour les commandes

Import manuel ou automatique
Création automatique des clients
Frais de port
Promotions
Chèques cadeaux
Paiements
Mise  à jour des statuts
Facturation dans Logistics
 

Pas de doublon ?

La relation du connecteur est bien définie. Logistics est maitre des produits. Prestashop est maitre des commandes. De cette façon, aucun risque de doublon.

 

Combien ça coute ?

Le prix est à négocier avec votre revendeur WinBooks.
Il se laisse entendre qu’il faut compter 2700 euro pour le connecteur, et qu’il faut activer un module ‘e-commerce’ dans Winbooks.

Comptez ensuite 2 à 3 jours de consultance pour tout mettre en place.

Quand on sait qu’il faut en moyenne 1h pour ré-encoder une fiche produit et 15 à 20 minutes par commande, on comprendra vite comment rentabiliser son investissement.

 

Qui contacter ?

Contactez votre revendeur Winbooks, ou la société Logidrive (spécialisée dans ce type d’intégration). Mettez-nous en relation avec eux, et nous pourrons tout mettre en musique rapidement.

Le rôle de Stigmi étant de coordonner le projet et de proposer les services e-commerce connexes (graphisme, développement sur –mesure, hébergement, marketing).

Yapluska, mercerie en ligne

screenhost-yaplus

Yapluska c'est tout d'abord une grand aventure humaine. Joel et Virginie ont tout quitté pour se lancer dans une mercerie... physique et en ligne.

Une sélection de tissus, de matières et de produits haut de gamme et tendance. C'est tout de suite le décollage assuré, les clients adorent et partagent directement leur réalisation sur leur page Facebook. Quelques mois plus tard, le site e-commerce (Prestashop) est ouvert et les premières commandes arrivent.

Le catalogue proposes des dizaines de tissus originaux, mais aussi de la laine, des machines à coudre et des tonnes d'articles cadeaux.

Une réalisation Stigmi, à découvrir ici http://www.yapluska.be

Magento – Prestashop & Europabank

europabankStigmi est désormais partenaire avec Europabank qui vous permet de recevoir vos paiements en ligne facilement.

Nous avons réalisé des intégrations de Europabank pour Prestashop et pour Magento avec succès.

Après Ogone et Atos Wordline, Europabank est un acteur majeur des transactions en ligne, pouvant proposer des tarifs avantageux pour certains commerçants avec des volumes ou des montants importants.

Si vous souhaitez installer ce type de module sur votre site, n'hésitez pas à nous contacter.

Bikinis-Beach, les maillots haut de gamme, en ligne!

placeit

Même si la météo a quelque peu été capricieuse ces derniers mois, l'été approche à grand pas. Il est temps de sortir son plus beau maillot, paréo et autres accessoires de plage.

Choisir un bikini de qualité n'est pas chose aisée. L'offre en matière de maillot est très large. Mais avez-vous vraiment envie d'avoir le même bikini que votre voisine?

Pour être unique, Bikinis-Beach a sélectionné les meilleurs marques de Bikini partout dans le monde. Au sein de ces marques, les meilleurs produits, testés et éprouvés par des spécialistes, ont été choisis pour vous offrir une sélection de qualité.

Bikini-beach vous propose en outre des avantages non-négligeables:
  • Livraison gratuite à partir de 50 euro
  • Promotions attractives
  • Aide et service après vente inégalé